Une profession de foi

  La ligne éditoriale de ce blog – car oui, il en a une – est de publier des actualités relativement documentées sur la fantasy, des interviews de personnes dont œuvrant de près ou de loin pour le monde de la fantasy, mais aussi des avis sur des œuvres se rattachant à la Fantasy, et ce de façon plutôt décontractée et surtout indépendante de toute logique commerciale. De plus, à défaut de parler toujours des dernières actualités – question de moyens humains, financiers, relationnels… – nous avons prit le parti de prendre les choses telles qu’elles arrivent, et par moment même dans le sens opposé de la marche. Et parce que l’on ne peut pas être partout tout le temps c’est bien souvent volontairement que ce qui est présenté ici est bien souvent daté. Certes, certes, dés que nous le pouvons nous essayons d’avoir nouvelles fraîches et scoops retentissants, mais la vie étant ce qu’elle est et ayant d’autres obligations, nous ne pouvons pas toujours vous offrir la crème de l’actualité.

Cependant, à chaque avis donné nous essayons plus ou moins de rattacher l’objet analysé à des faits récents et en tout cas de vous offrir une critique complète, nous l’espérons plaisante et qui ne vous gâchera point le plaisir de la découverte de la-dite œuvre.

Ainsi, ne vous étonnez pas de trouver dans ces pages des critiques de livres, films, dessins animés où que sais-je encore qui auraient plus de cinq, dix, cinquante ou cent ans ; la Fantasy – et la culture de l’Imaginaire en général – est un tout qui s’inspire de nombreuses formes de littératures, légendes et traditions et dont il serait criminel de ne pas parler.

 

Inutile d’aller plus loin cependant sans parler de l’essence même de ce blog. À la base, À Fleur de Fantasy part du décevant constat que la culture de l’Imaginaire, en France est par beaucoup de monde ignorée, par certains méprisée et par quelques uns décriée. À Fleur de Fantasy part du constat que dans l’esprit du quidam moyen, la culture de l’Imaginaire est synonyme de d’enfance, de gamineries ou d’adolescents boutonneux enfermés dans leurs caves jouant à des jeux de rôles et destinés – Mazette ! Je vous plaint ma pauvre dame. – à se suicider dans un cimetière. Or il n’en est rien, la culture de l’Imaginaire est une chose de beaucoup plus belle, complète, riche… et finalement raffinée. Nombre d’auteurs n’ont rien à envier aux écrivains qui firent de la littérature ce qu’elle est maintenant – et nombreux sont les voyageurs de l’Imaginaire à tenir pour mentor Dumas ou Vernes ; nombre d’illustrateurs sont capables d’enfanter œuvres à l’émotion et au réalisme poignants… Et que dire du cinéma quant Le Retour du Roi est seul avec deux autres films à avoir obtenu treize oscars.

Alors, partant de ce constat, l’idée fut de promouvoir la culture de l’Imaginaire, de promouvoir la Fantasy et surtout de faire partager ce que du fond du cœur nous aimons… de faire partager ce que j’aime.

 

L’idée fût d’abord, la création d’un journal papier permettant à des auteurs inconnus de publier ces textes qui vivants sous la plume d’un stylo, dorment et finalement meurent ay fond d’un tiroir. Cependant l’idée mûri, et pour rendre hommage plus grand encore à la Fantasy, l’idée fût de créer un magazine papier – encore – qui traiterait de la culture de l’Imaginaire. Cependant, la route longue et semée d’embûches et chacun ayant sa vie à côté, la projet a tourné court et sommeille dorénavant.

 Ne reste donc que ce blog, un peu moins prestigieux, certes, mais beaucoup plus gérable. Et l’objectif, lui, est toujours le même : aimer la culture de l’Imaginaire et donc la faire aimer aux autres. Et pour aimer quelque chose de si complet, impossible de se restreindre aux seules nouveautés mais au contraire d’aller voir aussi ce qui se fit avant afin de le faire découvrir aux autres.

Donc nous continuerons à poster par amour pour la Fantasy, avec certes quelques retards parfois, avec aussi les aléas de la vie et une équipe tournante qui firent que de tous ceux qui me suivirent dans cette entreprise, je suis toujours le seul à avoir écrit sur ce blog (ce qui devrait changer), mais aussi avec une passion forte.

 

 

Cordialement,

 

Clairobscure              

alt                

 

Leave a Reply